Gino Maeder dans la roue de Danilo. Photo @gettysport

La 4ème étape était la plus longue de ce tour 180km. Il y avait une ascension de 10km en milieu de course. Cavendish s’est malheureusement fait lâché mais c’était la seule grande difficulté. Nous arrivons au sprint. J’ai essayé de ne pas prendre de risque. Il y a beaucoup de petites équipes se qui rend la course dangereuse. Il y a déjà eu beaucoup de chutes cette semaine.La 5ème étape était la plus dure avec une arrivée à 2500m d’altitude. La dernière ascension (15km) était régulière entre 4-6%. Le but était de protéger Gino Maeder notre jeune talent suisse. J’étais avec lui jusqu’à 2km de l’arrivée. C’est la première fois que je me sens bien depuis que je suis ici. J’ai beaucoup souffert de la chaleur les premiers jours. Je termine 25ème et je suis 23ème au classement général. Les 2 dernières étapes sont plates et devraient arriver au sprint.

San Juan 4ème et 5ème étape