Jusqu’à maintenant la météo n’est pas terrible sur ce Giro. La 5ème étape s’est entièrement déroulée sous la pluie. C’était une étape plate de 140km. Les organisateurs ont décidé de neutraliser les temps au premier passage sur la ligne à 10km de l’arrivée. C’était une bonne chose car la route était vraiment inondée à certains endroits.
Les étapes 6 et 7 étaient difficiles et propices au échappées. J’espérais pouvoir prendre “la bonne” mais malheureusement je suis pas encore à 100% certainement à cause de ce refroidissement.
La 8ème étape était la plus longue de ce Giro 239km. La première partie était plate au bord de mer et la 2ème partie plus vallonnée et technique avec quelques averses. Notre sprinter termine 9ème. Pour ma part, je termine à 2min après avoir travaillé pour le leader de l’équipe.
Un contre-la-montre de 34km était au menu de la 9ème étape. 22km à plat et une ascencsion de 12km jusqu’à Saint Marin. J’ai fait la 2ème partie de course sous la pluie mais je m’en sors bien. Certains coureurs ont tout fait sur routes mouillées.
Nous sommes enfin à la première journée de repos. Ça va nous permettre de récupérer après toutes ces longues étapes. Vanessa et les enfants m’ont rejoint pour 2jours. C’est parfait pour faire le plein d’énergie.

Giro étape 5-9