©Gettysport
Les 2 premières étapes après la journée de repos, étaient complètement plates et très calmes. Tous les coureurs voulaient en garder sous la pédale pour la 2ème moitié de ce Giro. Ces 2 étapes se sont jouées au sprint. Nizzolo termine dans le top ten.
La 12ème était une bonne opportunité pour les échappées. J’ai pu prendre ” la bonne “. On était 25coureurs à l’avant. La seule difficulté était placée à 30km de l’arrivée un col de 9km à 9%. Mon groupe a explosé dans cette ascension. Je termine 17ème de l’étape. J’étais content d’être à l’avant mais j’espérais un meilleur résultat mais les sensations ne sont pas au top sur ce Giro.
Les 13ème et 14ème étapes étaient 2 grosses étapes de montagne, 4700 et 4000m de dénivelés. Les 2 journées se sont relativement bien passées. Je termine dans un groupetto autour de la 100ème place. Je sens que je ne suis pas au top de ma forme mais je tiens le coup sur ces étapes difficiles.
La 15ème étape était longue de 230km avec un final qui ressemble beaucoup au Tour de Lombardie. Après un départ très rapide seulement 2coureurs sont partis en échappée. Le peloton a roulé tranquille pendant une centaine de kilomètres et les échappés ont compté jusqu’à 15min d’avance. C’est l’équipe Michelton qui a accéléré à 120km de l’arrivée. La route était vallonnée et technique ce qui a créé des cassures dans le peloton. J’ai lâché du peloton à 50km de l’arrivée dans la Madonna del Ghisallo. Je termine 52ème avec des meilleures sensations que ces derniers jours.
Giro 10e à 15e étapes