Photo @gettysport
La 16ème étape a été modifiée à cause de la neige. Les organisateurs ont supprimé le col du Gavia à cause d’un risque d’avalanche important. Le nouveau tracé comptait quand même 195km et 4900m de dénivelés! La journée de repos m’a permis de récupérer et les sensations étaient bonnes sur la première partie de l’étape. Il a commencé à pleuvoir dans le col du Mortirolo. La température était de 4 degrés au sommet et j ai souffert du froid dans la descente.
La 17ème étape était également difficile (comme toute la 3ème semaine). 180km et 3500m de dénivelés. Encore une étape très rapide. Le Mortirolo a laissé des traces. Je me sentais vraiment vidé et fatigué. Je termine dans un grupetto et je me rends compte que tout le monde est cuit.
La 18ème étape de 220km était la dernière chance pour les sprinters. Un groupe de 3coureurs est parti après 1h de course à 48km/h de moyenne. Nous avons roulé pour Ryan Gibbons le jeune sprinter de l’équipe. Un des échappé a réussi à résister au retour du peloton et Ryan termine 5ème de l’étape.
La 19ème etape a été plus calme que prévue. L’échappée et partie dès le départ. J’ai passé la journée à essayer de récupérer pour la grosse étape de montagne du lendemain.
La 20ème étape comptait 195km, 5cols pour plus de 5500m de dénivelés. C’était l’étape reine de ce Giro. Le peloton a explosé dès la première ascension après 8km de course. Les sensations étaient bonnes au début de course. J’étais dans un bon groupe juste derrière le peloton. J’étais bien fatigué dans les 2derniers cols mais dans l’ensemble cette grosse étape s’est bien passée.
21ème etape. Contre-la-montre de 17km à Vérone qui se termine dans les arènes. En 2010, j’ai terminé mon premier Giro sur un parcours quasiment identique. C’était un bon souvenir de se retrouver dans ces arènes 9ans après. Mon chrono était moyen. Je suis vraiment fatigué et pas vraiment concentré à 100%.
Maintenant je vais me reposer et ensuite je vais planifier la 2ème partie de saison avec l’équipe.
Le week end prochaine, je vais participer au “Chasing Cancellara” à Villars-sur-Ollo
Fin du Giro