En cette période de pandémie l’UCI a mis en place un protocole pour lutter contre le Corona virus et éviter qu’un coureur tombe malade durant la course. Chaque coureur ou membre du staff doit être testé 6jours et 3jours avant chaque competition. Et pendant toute la durée de la course chaque équipe évolue dans une “bulle” pour éviter tous contact avec le publique. Le port du masque est obligatoire (sauf pendant la course). Ils contrôlent notre température 3x par jours…

La première étape a été très nerveuse. Il y avait beaucoup de vent et le final était technique. Il y a eu plusieurs chutes. J’avais l’impression d’être dans une course de junior. Le peloton n’était pas organisé comme d’habitude. Ce n’est pas étonnant après 5mois sans compétition. J’étais dans le peloton jusqu’à 15km de l’arrivée. J’ai lâché dans une bosse après avoir fait mon boulot pour l’équipe durant l’étape.

La deuxième étape était nettement plus calme. Nous avons rapidement retrouvé nos automatismes. Le profil était plat et la course s’est terminée au sprint. Nizzolo termine 7ème. Je termine dans le peloton.

La 3ème étape a été très dure. Il a fait presque 40 degrés. Après 80km de course il y a eu des bordures à cause d’un fort vent de côté. J’étais dans le 2ème groupe avec Mentjes le leader de l équipe et nous avons pu revenir sur le groupe de tête. On était plus que 60coureurs à l’avant. L’arrivée était au sommet d’une bosse de 8km à 9%. J ai aidé Mentjes au pied de la montée et après je suis monté à mon rythme. J’étais “rôti” 🙂

Demain l’étape est plate. J’espère que ce sera plus calme qu’ aujourd’hui.

Tour du Burgos étape 1-3