Lors de la 1ère journée de repos, nous avons tous du passé un test PCR. Les coureurs et le staff de mon équipe étaient tous négatifs. Il y a eu des cas positifs chez j Michelton et Jumbo Visma. Ces 2 équipes se sont retirées de la course.
Sagan s’impose lors de la 10ème étape après une longue échappée. Le final était vallonné. J ai malheureusement crevé à 40km de l’arrivée.
La 11ème étape était plate avec une arrivée sinueuse à Rimini. Arnaud Demare s’impose pour la 4ème fois. Je termine dans le peloton après avoir fait mon travail pour Pozzovivo.
Le parcours de la 12ème était difficile avec 8 ascensions de 5-8km, des descentes techniques et la pluie… Nous avons décidé de durcir la course et de rouler à l avant du peloton. Ça nous a permis d’éviter les chutes et les cassures. A l’arrivée, ils ne sont plus qu une vingtaine de coureurs dans le peloton. J ai beaucoup souffert du froid car il faisait seulement 6 degrés au sommet de la dernière bosse.
La 13ème étape était toute plate avec 2 ascensions dans le final. Les bora ont contrôlé la course mais le rythme des meilleurs grimpeurs était trop soutenu pour que Sagan puisse rester avec eux. Ulissi s’impose au sprint dans un groupe de vingt coureurs avec tous les favoris pour le classement général.
14ème étape était un contre-la-montre mais la principale difficulté pour moi a été une rage de dent ! Ça fait 2-3 que j avais mal aux dents. Je suis allé chez le dentiste après le contre-le- montre et les radios ont montré un qu’il y avait un abcès. Je vais prendre des antibiotics qui devraient calmer les douleurs et me permettre de terminer le Giro.
Dimanche, nous avions une belle étape de montagne avec une arrivée au sommet de la mythique ascension de Piancavallo. Le rythme a été élevé durant toute l’étape et je ne me sentais pas à 100% à cause de mon problème de dent. J’ai terminé dans un groupe aux alentours de la 70eme place. Pozzovivo a perdu un peu de temps par rapport aux autres favoris mais il est seulement à 50sec du podium. Tout est encore possible lors de la 3ème semaine qui sera très dure.
La journée de repos va nous permettre de récupérer un peu et de passer un autre test PCR pour savoir si on peut prendre le départ de la 16ème étape.

Giro 2ème semaine