@gettysports

Après avoir passé un nouveau test covid, nous avons tous pu prendre le départ de la 3ème semaine à l’exception de Gaviria. Positif au covid il a du rentrer à la maison.
Le parcours de la 3ème était très dur. Sûrement le plus dur de toute ma carrière. La 16ème étape 228 avec 3500m de dénivelés. Mon coéquipier Ben O’Connor prend la 2ème place après une longue échappée.
Ensuite 2 grosses étapes de montagne étaient au programme. 200km et 5200m de dénivelé pour la 17ème étape. Une fois de plus Ben était dans l échappée. Il s’impose après être parti en solitaire à 8km de l arrivée.
Le lendemain même programme, 200km et 5500m de dénivelés. Je commence vraiment à sentir la fatigue. J’ai peu de douleur à ma dent (je suis sous antibiotics depuis samedi à cause d’une rage de dent) mais je ne me sens pas à 100%. Notre leader Pozzovivo a perdu 8′ lors de cette étape. Il est 12ème au général.
La 19ème étape est toute plate mais fait 260km et il pleut !! Au départ tous les coureurs se sont unis. Et nous avons décidé de ne pas prendre le départ pour protester contre ce parcours beaucoup trop dur. L’organisateur à du raccourcir l étape à 125km. Cette fois Campenaerts était dans l’échappée et termine 2ème.
20ème étape. Le parcours initial comptait 200km et 5000m de dénivelés avec un passage par la France et le col de l’Izoard. Heureusement pour nous la France a interdit le passage sur son territoire à cause du covid. Le nouveau parcours faisait 190km et 3500m de dénivelés. Comme les autres jours, je ne me sentais pas au mieux. J’ai terminé l’étape dans un bon gruppetto avec les 2 autres Suisse de ce Giro Simon Pellaud et Kilian Frankiny.
La dernière étape se déroulait dans les rues de Milan. Un contre la montre de 15km. J’étais fatigué de ces 3semaines de courses.
Les championnats Suisse auront lieu ce week end près de St Gall. Je ne sais pas encore si je vais prendre le départ.

Giro 3ème semaine