Tour de Catalogne (7ème étape)

Dimanche 25 mars, en guise de septième et dernière étape, les coureurs du Tour de Catalogne 2018 se sont disputé une étape de 154,8 kilomètres dont l’arrivée et le départ ont été jugés à Barcelone, la capitale Catalane. La course s’est jouée notamment à l’occasion et au terme des huit ascensions “casse-pattes” de l’Alt de Montjuic, côte de troisième catégorie culminant 130 mètres d’altitude. L’arrivée a été jugée dans un sprint en descente durant les deux derniers kilomètres. C’est le Britannique Simon Yates (Mitchelton-Scott) qui s’est imposé en solitaire en attaquant à une quinzaine de kilomètres de l’arrivée. L’Espagnol Alejandro Valverde (Movistar) s’adjuge pour sa part le classement général de l’épreuve pour la troisième fois de sa carrière. Danilo : “La dernière étape du tour de Catalogne a encore une fois été très rapide. L’échappée du jour est partie après plus de deux heures de course à 45km/h de moyenne, elle n’a jamais compté plus d’une minute d’avance. Une fois arrivé sur le circuit final dans les rues de Barcelone (8 tours de 7km), il y a eu beaucoup d’attaques et à trois tours de l’arrivée, le peloton s’est cassé en deux. Il y avait environ trente coureurs dans la première partie, je termine dans le deuxième groupe aux côtés de Tejay. Je suis satisfait de ma semaine et pour une course de reprise, je termine deux fois dans le Top Ten. Les sensations étaient meilleures de jour en jour. Prochaine course, le Tour du Pays Basque dans une semaine”.

Tour de Catalogne (6ème étape)

Initialement prévu au programme de la sixième étape, de la moyenne montagne et 194,6 kilomètres à parcourir entre Vielha-Val d’Aran et Torrefarera. Mais celle-ci a aussi été raccourcie à 117 kilomètres à cause de la neige. C’est l’Allemand Maximilian Schachmann (Quick-Step Floors) qui a réussi à résister au retour du peloton et qui remporte la victoire. Danilo prend une superbe huitième place. Pas de changement au classement général, Alejandro Valverde (Movistar) reste leader devant Egan Bernal (Team Sky) avant la dernière étape en circuit décisive autour de Barcelone. Danilo :”La sixième étape a été raccourcie à cause de la neige, nous avons fait 117km sous la pluie à 45km/h de moyenne. Donc ça a roulé vite tout le temps. Les échappés ont juste réussi à résister au peloton et je termine 6ème du sprint donc huitième de l’étape. J’ai bien récupéré de la longue échappée d’hier”.

Tour de Catalogne (5ème étape)

Longue de 212,9 kilomètres et 3000 mètres de dénivelé, c’est ce qui attendait les coureurs pour cette cinquième étape courue entre Llívia et Vielha Val d’Aran. Une échappée de douze coureurs dont Danilo faisait partie s’est rapidement extirpée du peloton. Dans la dernière difficulté du jour, le Colombien Pantano (Trek) et Laengen (UAE) ont lâché leurs compagnons d’échappée et ont réussi à résister au retour du peloton dans la descente finale. C’est Pantano qui l’emporte. Danilo prend une belle cinquième place après 180 kilomètres d’échappée. Au classement général, Alejandro Valverde (Movistar) reste leader. Danilo : “Après deux étapes difficiles, j’ai réussi à prendre la bonne échappée, on était un groupe de douze coureurs. L’entente était bonne mais le peloton ne nous a jamais laissé plus de quatre minutes d’avance. L’étape était longue de 212km avec 3000m de dénivelé. Dans le dernier col, Pantano et Langen sont sorti du groupe, jee passe au sommet avec 30” de retard accompagné de Visconti et d’un coureur d’Astana. On a fait la descente à tombeau ouvert mais on n’a pas réussi à revenir. Je finis cinquième avec quelques secondes d’avance sur le peloton. C’est un bon résultat pour une course de reprise”.

Tour de Catalogne (4ème étape)

Une étape montagneuse que cette quatrième étape du Tour de Catalogne dessinée entre Llanars et La Molina sur une distance de 170,8 kilomètres. C’est à nouveau l’Espagnol Alejandro Valverde (Movistar), déjà vainqueur de la deuxième étape qui l’emporte. Grâce à ce succès, Valverde reprend les commandes du classement général devant Bernal (SKY) et son coéquipier Nairo Quintana.

Tour de Catalogne (3ème étape)

L’étape d’aujourd’hui devait relier Sant Cugat del Vallès à Vallter 2000. Initialement longue de 199 kilomètres, elle a été réduite de 46 kilomètres soit 153 à cause du risque d’avalanches vers le sommet de la station Vallter 2000. L’étape s’est donc achevée à Camprodon. Parti dans l’échappée du jour, le Belge Thomas De Gendt (Lotto-Soudal) a remporté en solitaire cette troisième étape. Grâce à cet exploit, De Gendt endosse le maillot de leader au détriment d’Alejandro Valverde (Movistar).

Tour de Catalogne (2ème étape)

C’est une étape “casse-pattes” qui attendait les coureurs pour cette deuxième étape qui reliait Matarò à Valls sur 175,6 kilomètres. C’est L’Espagnol Alejandro Valverde (Movistar) qui l’emporte au terme d’un sprint parfaitement maitrisé. Vainqueur hier et leader au départ ce matin, le Colombien Alvaro Hodeg (Quick-Step Floors) n’a pas réussi à passer la dernière difficulté du jour avec les meilleurs et perd donc sa première place au général au profit de Valverde. Demain, place à la première arrivée au sommet de ce Tour.

Tour de Catalogne (1ère étape)

C’est reparti pour Danilo, le Tour de Catalogne a débuté aujourd’hui lundi 19 mars et ce jusqu’au dimanche 27 soit sept étapes. La première étape partait et arrivait à Calella après avoir parcouru 152,3 kilomètres. C’est le jeune Colombien Alvaro Hodeg (Quick-Step Floors) qui l’emporte. Danilo :” Le Tour de Catalogne a bien commencé, une étape assez plate et longue de 152,3 km. C’était la même arrivée qu’il y a cinq ans où j’avais terminé cinquième. Les sensations étaient bonnes ça fait plaisir de courir après une longue période d’entraînement. Le final a été très rapide, je suis allé faire le sprint, les Quick-Step ont emmené à une vitesse folle. Je n’ai pas pu remonter dans le dernier kilomètre. Tout le monde a gardé sa place… Nous avons fait les deux derniers kilomètres à 65km/h de moyenne avec une vitesse max de 76km/h…”.

Cadel Evans Great Ocean Road Race 2018

La course commence dans la banlieue de Geelong’s Waterfront pour rejoindre la ville de Barwon Heads, lieu de naissance et de résidence de Cadel Evans. Plus tard, la course se déplace à travers la côte du Pacifique où le vent joue un facteur déterminant pour les cyclistes. Pour continuer, le peloton prend la direction de Torquay où il emprunte la célèbre Great Ocean Road, qui donne son nom à l’épreuve, et pour terminer, les coureurs doivent parcourir trois fois un circuit avec différentes côtes, l’arrivée est jugée à Geelong’s Waterfront après 164 kilomètres. Lors du sprint massif de l’arrivée, c’est l’Australien Jay McCarthy (Bora – Hansgrohe) qui s’est imposé. Danilo :”Aujourd’hui, c’était la Cadel Evans Great Ocean Road Race, j’aime bien cette course avec un circuit final composé de plusieurs bosses assez courtes. La course a été rendue très dur à cause du chaud, il faisait 40 degrés, ce qui est inhabituel pour cette région d’Australie. J’ai beaucoup souffert de la chaleur et j’ai lâché à dix kilomètres de l’arrivée. Simon Gerrans termine cinquième. Demain, retour en Suisse après plus d’un mois en Australie”. 

Tour Down Under (6ème étape)

La dernière étape du Tour d’Australie s’est courue à Adélaïde sous forme de criterium, elle était composée d’un circuit long de 4,5 kilomètres à parcourir vingt fois soit 90 kilomètres. C’est l’Allemand André Greipel qui s’est imposé, pas de changement au général, c’est le Sud-Africain Daryl Impey (Mitchelton-Scott) qui remporte cette édition devant Richie Porte (BMC). Danilo :”Aujourd’hui, on avait un critérium dans les rues d’Adélaïde pour terminer ce Tour Down Under. Tout s’est bien passé pour nous, nous sommes restés dans le peloton. Il n’y avait rien à faire pour tenter de prendre la première place au classement général, Daryl Impey étant beaucoup plus rapide que Richie au sprint. L’équipe est satisfaite du résultat et pour ma part, je suis content de cette première course. Mardi, je pars pour Melbourne pour participer à la Cadel Evans Great Ocean Road Race dimanche. Ensuite, je rentre en Suisse après plus de cinq semaines en Australie”.