Tour du Finistère

Posté dans : Saison 2018 | 0

La 33ème édition du Tour du Finistère dont c’était la septième manche de la Coupe de France de cyclisme sur Route s’est achevée ce samedi 14 avril. Au programme pour les coureurs, 191 kilomètres avec de nombreuses difficultés courtes, mais très raides avec des pourcentages atteignant les 17% pour le mur de Laz par exemple. C’est le Français Jonathan Hivert (Direct Energie) qui l’emporte. Danilo :” Aujourd’hui, c’était le Tour du Finistère, une course de la coupe de France. Ces épreuves sont nettement moins contrôlées que les courses World Tour et il y a eu beaucoup d’attaques dans le final. Je me sentais bien, j’ai suivi quelques bons groupes mais j’ai manqué la bonne échappée qui est partie au début du dernier tour. Je fais quatrième du sprint du peloton. Maintenant, un peu de repos avant le Tour de Romandie“.

Tour du Pays Basque (6ème étape)

Posté dans : Saison 2018 | 0

C’est ce samedi 7 avril que s’est déroulée la sixième et dernière étape du Tour du Pays Basque 2018. Elle était la plus courte avec ses 122,2 kilomètres entre Eibar et Arrate, mais pas la plus facile. Huit difficultés sont au programme pour les coureurs engagés dont une arrivée en montée avec l’Urzatsa (1ère catégorie, 3,1 km à 12,7% de moyenne). Parti dans l’échappée du jour, l’Espagnol Enric Mas (Quick-Step Floors) a résisté jusqu’au bout aux diverses attaques pour aller s’imposer. Primoz Roglic (LottoNL-Jumbo) porteur du maillot jaune a fini à près d’une minute du vainqueur du jour mais a remporté le classement général final. Danilo :”Le Tour du Pays Basque était vraiment  difficile. Je n’ai pas terminé la dernière étape, il y avait huit Grand Prix de la montagne et de la pluie toute l’étape. Dès les premiers kilomètres, il y a eu une grosse chute dans le peloton qui a créé des cassures. Avec l’enchaînement des bosses, le peloton  ne s’est jamais vraiment reformé. Le week end prochain, je cours au Tour du Finistère“.

Tour du Pays Basque (5ème étape)

Posté dans : Saison 2018 | 0

La cinquième étape du Tour du Pays Basque était longue de 164,7 kilomètres entre Vitoria-Gasteiz et Eibar, elle proposait un menu plutôt costaud avec trois cols à franchir. L’Elosua Gaina (2ème catégorie, 8,1 km à 6,9% de pente moyenne), l’Endoia Gaina (2ème catégorie, 7 km à 5,1%) et l’Azurki Gaina (1ère catégorie, 5,5 km à 7,6%) et ses pourcentages très élevés. Une échappée s’est constituée très rapidement composée de 13 coureurs, mais elle a explosé dans les diverses ascensions. C’est l’Espagnol Omar Fraile (Astana) qui s’est adjugé l’étape. Le leader du Tour Primoz Roglic termine deuxième et conforte ainsi son avance au classement général.

Tour du Pays Basque (Chrono)

Posté dans : Saison 2018 | 0

Au programme de cette quatrième étape, un chrono tout plat de 19,4 kilomètres avec départ et arrivée à Lodosa. C’est le Slovène Primoz Roglic (LottoNL-Jumbo) qui s’est imposé et qui prend la tête du classement général, reléguant le Français Julian Alaphilippe (Quick-Step Floors) à la deuxième place à 34 secondes.

Tour du Pays Basque (3ème étape)

Posté dans : Saison 2018 | 0

Pour le troisième jour de course, les coureurs ont eu droit à l’étape la plus longue, la distance à parcourir était de 184,8 kilomètres entre Bermeo et Valdegovia. Comme depuis le début, les routes empruntées étaient une nouvelle fois escarpées. Trois difficultés à franchir, la première, l’Errigoiti (3ème catégorie, 5 km à 4,8% de pente moyenne), la deuxième l’Artxabalgane (3ème catégorie, 4 km à 2,7% de pente moyenne) et la dernière, La Barrerilla (2ème catégorie, 7,6 km à 5%). La victoire s’est quand même jouée au sprint, c’est l’Australien Jay McCarthy (Bora-Hansgrohe) qui s’est imposé. Au classement général, aucun changement à signaler avec le maillot jaune de leader conservé par Julian Alaphilippe (Quick-Step Floors).

Tour du Pays Basque (2ème étape)

Posté dans : Saison 2018 | 0

La deuxième étape du Tour du Pays Basque entre Zarautz et Bermeo était longue de 166,7 kilomètres et longeait la côte Atlantique. Entre le départ et l’arrivée, quatre difficultés ont été franchies par les coureurs, dont la plus difficile de la journée était la montée de l’Almika-Sollube, (1re catégorie – 4,3 km à 9,3%). Vainqueur de la première étape, c’est le Français Julian Alaphilippe qui l’a emporté. Cette victoire permet aussi au coureur de Quick-Step Floors de conforter sa première place au classement général grâce aux bonifications.

Tour du Pays Basque (1ère étape)

Posté dans : Saison 2018 | 0

La première étape du Tour du Pays Basque 2018 a eu lieu aujourd’hui lundi 2 avril. Celle-ci était tracée autour de Zarautz sur 162 kilomètres. C’est le Français Julian Alaphilippe (Quick-Step Floors), qui a gagné et pris la tête au classement général. Parti en costaud dans la dernière difficulté en compagnie de Primoz Roglic (LottoNL-Jumbo), le Français a pris le dessus au sprint. Danilo :”La première étape du Tour du Pays Basque était difficile avec cinq grands prix de la montagne. Comme au Tour de Catalogne, le niveau est très élevé. Nous n’avons pas eu de chance, nos deux leaders ont eu des soucis dans le final. Dylan a dû changer de vélo au pied de l’avant dernière bosse, il a pu revenir et je l’ai replacé pour la dernière bosse mais il a perdu beaucoup d’énergie, quant à Damiano, il a tapé un rétroviseur avec l’épaule à 10km de l’arrivée. Je crois qu’il s’est sorti l’épaule… Pour moi, l’étape s’est bien passée”.

Tour de Catalogne (7ème étape)

Posté dans : Saison 2018 | 0

Dimanche 25 mars, en guise de septième et dernière étape, les coureurs du Tour de Catalogne 2018 se sont disputé une étape de 154,8 kilomètres dont l’arrivée et le départ ont été jugés à Barcelone, la capitale Catalane. La course s’est jouée notamment à l’occasion et au terme des huit ascensions “casse-pattes” de l’Alt de Montjuic, côte de troisième catégorie culminant 130 mètres d’altitude. L’arrivée a été jugée dans un sprint en descente durant les deux derniers kilomètres. C’est le Britannique Simon Yates (Mitchelton-Scott) qui s’est imposé en solitaire en attaquant à une quinzaine de kilomètres de l’arrivée. L’Espagnol Alejandro Valverde (Movistar) s’adjuge pour sa part le classement général de l’épreuve pour la troisième fois de sa carrière. Danilo : “La dernière étape du tour de Catalogne a encore une fois été très rapide. L’échappée du jour est partie après plus de deux heures de course à 45km/h de moyenne, elle n’a jamais compté plus d’une minute d’avance. Une fois arrivé sur le circuit final dans les rues de Barcelone (8 tours de 7km), il y a eu beaucoup d’attaques et à trois tours de l’arrivée, le peloton s’est cassé en deux. Il y avait environ trente coureurs dans la première partie, je termine dans le deuxième groupe aux côtés de Tejay. Je suis satisfait de ma semaine et pour une course de reprise, je termine deux fois dans le Top Ten. Les sensations étaient meilleures de jour en jour. Prochaine course, le Tour du Pays Basque dans une semaine”.

Tour de Catalogne (6ème étape)

Posté dans : Saison 2018 | 0

Initialement prévu au programme de la sixième étape, de la moyenne montagne et 194,6 kilomètres à parcourir entre Vielha-Val d’Aran et Torrefarera. Mais celle-ci a aussi été raccourcie à 117 kilomètres à cause de la neige. C’est l’Allemand Maximilian Schachmann (Quick-Step Floors) qui a réussi à résister au retour du peloton et qui remporte la victoire. Danilo prend une superbe huitième place. Pas de changement au classement général, Alejandro Valverde (Movistar) reste leader devant Egan Bernal (Team Sky) avant la dernière étape en circuit décisive autour de Barcelone. Danilo :”La sixième étape a été raccourcie à cause de la neige, nous avons fait 117km sous la pluie à 45km/h de moyenne. Donc ça a roulé vite tout le temps. Les échappés ont juste réussi à résister au peloton et je termine 6ème du sprint donc huitième de l’étape. J’ai bien récupéré de la longue échappée d’hier”.

Tour de Catalogne (5ème étape)

Posté dans : Saison 2018 | 0

Longue de 212,9 kilomètres et 3000 mètres de dénivelé, c’est ce qui attendait les coureurs pour cette cinquième étape courue entre Llívia et Vielha Val d’Aran. Une échappée de douze coureurs dont Danilo faisait partie s’est rapidement extirpée du peloton. Dans la dernière difficulté du jour, le Colombien Pantano (Trek) et Laengen (UAE) ont lâché leurs compagnons d’échappée et ont réussi à résister au retour du peloton dans la descente finale. C’est Pantano qui l’emporte. Danilo prend une belle cinquième place après 180 kilomètres d’échappée. Au classement général, Alejandro Valverde (Movistar) reste leader. Danilo : “Après deux étapes difficiles, j’ai réussi à prendre la bonne échappée, on était un groupe de douze coureurs. L’entente était bonne mais le peloton ne nous a jamais laissé plus de quatre minutes d’avance. L’étape était longue de 212km avec 3000m de dénivelé. Dans le dernier col, Pantano et Langen sont sorti du groupe, jee passe au sommet avec 30” de retard accompagné de Visconti et d’un coureur d’Astana. On a fait la descente à tombeau ouvert mais on n’a pas réussi à revenir. Je finis cinquième avec quelques secondes d’avance sur le peloton. C’est un bon résultat pour une course de reprise”.

1 2 3