Championnats suisses

Avec un peu de retard, voici quelques nouvelles des championnats suisses. C’est sous un épais brouillard et seulement 6 degrés au thermomètre que nous avons pris le départ. Nous avions 17tours à parcourir d’un circuit de 10km. Il y a eu beaucoup d’attaque au début de course. Après 3ou 4 tours, j ai réussi à partir en échappée avec Simon Pellaud et Sébastien Reichenbach. Seb ne voulait pas collaborer avec nous car Küng était le leader de l’équipe Groupama. Nous avons fait 40km les 3 avant de nous faire reprendre par le peloton. A 70km de l’arrivée Küng a réussi à partir seul. J’ai vite compris qu’on ne le reverrai plus. L’entente dans groupe des poursuivants n’étaient pas terrible et l’écart à rapidement grandi…Dans le dernier tour, j ai réussi sortir du groupe Simon Pellaud est revenu sur moi dans la dernière bosse. Je l’ai battu au sprint et je termine 2ème de ces championnats suisses. Je suis content de ce résultat. Küng était le plus fort et il mérite son titre.C’était la dernière course de la saison. Je vais prendre un peu de repos après un mois d’octobre très chargé !

Ci-dessous 5 pages spéciales sur les Championnats suisse paru dans la région lundi 2 Novembre

Giro 3ème semaine

@gettysports

Après avoir passé un nouveau test covid, nous avons tous pu prendre le départ de la 3ème semaine à l’exception de Gaviria. Positif au covid il a du rentrer à la maison.
Le parcours de la 3ème était très dur. Sûrement le plus dur de toute ma carrière. La 16ème étape 228 avec 3500m de dénivelés. Mon coéquipier Ben O’Connor prend la 2ème place après une longue échappée.
Ensuite 2 grosses étapes de montagne étaient au programme. 200km et 5200m de dénivelé pour la 17ème étape. Une fois de plus Ben était dans l échappée. Il s’impose après être parti en solitaire à 8km de l arrivée.
Le lendemain même programme, 200km et 5500m de dénivelés. Je commence vraiment à sentir la fatigue. J’ai peu de douleur à ma dent (je suis sous antibiotics depuis samedi à cause d’une rage de dent) mais je ne me sens pas à 100%. Notre leader Pozzovivo a perdu 8′ lors de cette étape. Il est 12ème au général.
La 19ème étape est toute plate mais fait 260km et il pleut !! Au départ tous les coureurs se sont unis. Et nous avons décidé de ne pas prendre le départ pour protester contre ce parcours beaucoup trop dur. L’organisateur à du raccourcir l étape à 125km. Cette fois Campenaerts était dans l’échappée et termine 2ème.
20ème étape. Le parcours initial comptait 200km et 5000m de dénivelés avec un passage par la France et le col de l’Izoard. Heureusement pour nous la France a interdit le passage sur son territoire à cause du covid. Le nouveau parcours faisait 190km et 3500m de dénivelés. Comme les autres jours, je ne me sentais pas au mieux. J’ai terminé l’étape dans un bon gruppetto avec les 2 autres Suisse de ce Giro Simon Pellaud et Kilian Frankiny.
La dernière étape se déroulait dans les rues de Milan. Un contre la montre de 15km. J’étais fatigué de ces 3semaines de courses.
Les championnats Suisse auront lieu ce week end près de St Gall. Je ne sais pas encore si je vais prendre le départ.

Giro 2ème semaine

Lors de la 1ère journée de repos, nous avons tous du passé un test PCR. Les coureurs et le staff de mon équipe étaient tous négatifs. Il y a eu des cas positifs chez j Michelton et Jumbo Visma. Ces 2 équipes se sont retirées de la course.
Sagan s’impose lors de la 10ème étape après une longue échappée. Le final était vallonné. J ai malheureusement crevé à 40km de l’arrivée.
La 11ème étape était plate avec une arrivée sinueuse à Rimini. Arnaud Demare s’impose pour la 4ème fois. Je termine dans le peloton après avoir fait mon travail pour Pozzovivo.
Le parcours de la 12ème était difficile avec 8 ascensions de 5-8km, des descentes techniques et la pluie… Nous avons décidé de durcir la course et de rouler à l avant du peloton. Ça nous a permis d’éviter les chutes et les cassures. A l’arrivée, ils ne sont plus qu une vingtaine de coureurs dans le peloton. J ai beaucoup souffert du froid car il faisait seulement 6 degrés au sommet de la dernière bosse.
La 13ème étape était toute plate avec 2 ascensions dans le final. Les bora ont contrôlé la course mais le rythme des meilleurs grimpeurs était trop soutenu pour que Sagan puisse rester avec eux. Ulissi s’impose au sprint dans un groupe de vingt coureurs avec tous les favoris pour le classement général.
14ème étape était un contre-la-montre mais la principale difficulté pour moi a été une rage de dent ! Ça fait 2-3 que j avais mal aux dents. Je suis allé chez le dentiste après le contre-le- montre et les radios ont montré un qu’il y avait un abcès. Je vais prendre des antibiotics qui devraient calmer les douleurs et me permettre de terminer le Giro.
Dimanche, nous avions une belle étape de montagne avec une arrivée au sommet de la mythique ascension de Piancavallo. Le rythme a été élevé durant toute l’étape et je ne me sentais pas à 100% à cause de mon problème de dent. J’ai terminé dans un groupe aux alentours de la 70eme place. Pozzovivo a perdu un peu de temps par rapport aux autres favoris mais il est seulement à 50sec du podium. Tout est encore possible lors de la 3ème semaine qui sera très dure.
La journée de repos va nous permettre de récupérer un peu et de passer un autre test PCR pour savoir si on peut prendre le départ de la 16ème étape.

1ère semaine du Giro

Les 4 premières étapes de ce Giro se sont déroulées en Sicile. La première arrivée au sommet a déjà eu lieu lors de la 3ème étape au sommet de l’Etna
Mon coéquipier Domenico Pozzovivo a démontré qu’il était en grande forme en terminant avec les favoris Fuglsang et Nibali. Depuis la stratégie de l’équipe a changé et nous allons tous travailler pour Pozzo. L’objectif est qu’il termine dans les 5premiers du classement général. Pour moi, il y aura moins d’opportunité d’aller en échappée et plus de travail pour l’équipe.
Durant cette première semaine de course, Arnaud Demare s est imposé 3x au sprint. Et lors de la 5ème et 9ème étape nous avons eu de la pluie. C était 2 étapes difficiles avec plus de 4000m de dénivelé. Je trouve que c’était un début de tour très exigeant au niveau du parcours. Domenico s’en est bien sorti et il est 4ème au général après la 9ème étape.
De mon côté, les sensations sont bonnes mais sans plus. Je fais mon job pour l’équipe et j’essaierai peut-être de me glisser dans une échappée dans la 2ème semaine.
Simon Yates (Michelton) a été testé positif au Corona virus il y a 2 jours. J’espère qu’il n’a pas transmis le virus à d’autres coureurs. Nous allons tous être testé lundi matin.

Giro

@gettysports

J’ai commencé aujourd’hui mon 7ème tour d’Italie et mon 12ème grand tour. C’était un contre-la-montre à Palerme (Sicile). Le parcours était dangereux car il y avait une descente rapide et des grosses rafales de vent. J’ai atteint une vitesse max de 91km/h ce qui est vraiment impressionnant sur un vélo de contre la montre. Je suis satisfait de ma 60ème place. C était une bonne mise en jambe et je me rejouis de la suite.
Nous avons appris en début de semaine que le sponsor principal de l’équipe se retirait à la fin de l’année. Donc l’équipe va s’arrêter si elle ne trouve pas un sponsor rapidement. Il difficile de trouver une nouvelle équipe à 35ans et avec cette année de crise. Ce Giro sera peut être ma dernière course au plus haut niveau.

Courses en Italie

Photo by David Ramos/Getty Images

Je viens de terminer 2 blocs de courses en Italie. Lors de cette première semaine, j’ai participé au Tour du Piémont, tour de Lombardie et au Giovanni dell’Emilia.
Je me classe 47ème du tour du Piémont. C’était une course très vallonnée remportée par George Bennett. 3jours après, j’ai pris part au Tour de Lombardie. J’ai laissé beaucoup d’énergie en début de course pour essayer de prendre l’échappée et je l’ai payé par la suite. Je n’ai pas terminé la course. J’ai été vraiment impressionné par le niveau depuis la reprise. Ça roule vraiment très vite surtout sur les courses worldtour. Je me sentais bien lors du Giro dell’Emilia. Le départ a été très rapide et j ai pu me glisser dans la bonne échappée. Nous étions 8coureurs en tête. L’entente était bonne et nous avons compté jusqu’à 7′ d’avance. Mais ça n’a pas suffit. Le final était très dur avec un circuit à parcourir 5x avec l’ascension vers la citadelle de San Luca (2km à 10% de moyenne). Je me suis fais reprendre par les favoris lors de la 3ème ascension.
Après une semaine de récupération en Suisse, je suis reparti en Italie pour le Trofeo Matteoti qui se déroulait sur une boucle de 15km à parcourir 13x. Je me sentais bien sur ce parcours vallonné. Mais je suis tombé à 50km de l’arrivée heureusement rien de grave. J’ai pu revenir dans le peloton mais j’ai lâché à 5km de l arrivée à cause de douleur au dos. C’était une mauvaise journée pour mon équipe puisque 2 autres coureurs sont tombés. Dimanche c’était le mémorial Marco Pantani. Le départ a été donné sous la pluie et j’ai tout de suite senti des douleur au dos et je n’avais pas de force. J’ai arrêté après 60km. Ça ne servait à rien d’insister surtout que la course était difficile. Il n’y a que 40 coureurs qui terminent sur 160 au départ.
Je rentre en Suisse ce  lundi matin. J’ai 2 semaines pour récupérer de la chute avant le tour du Luxembourg.

Fin tour du Burgos et GP de Getxo

La 4ème étape était plate et calme. Ça nous a permis de récupérer après l’étape difficile de la veille. J’ai roulé pour placer Nizzolo dans les derniers km. Le final était technique et il y a eu une chute à 1km de l arrivée. Nizzolo termine 3ème. C est le premier podium pour l’équipe depuis la reprise.

La 5ème étape arrivait longue de 160km au sommet d’une bosse de 6km. L étape a été bien contrôlée par l’équipe Quickstep juste au pied de la dernière montée. Je suis resté au côté de Mentjes jusqu’à 4km de l arrivée ensuite je suis monté à mon rythme jusqu’à l’arrivée. Mentjes termine 14ème au classement général. Je me classe 16ème de l’étape et 43ème du classement général.

GP de Getxo se déroule à Bilbao. Nous avons eu une vrai météo du Pays Basque: légère pluie durant toute la course. Nous avions un circuit vallonné de 25km à parcourir 6x plus une boucle de 35km avec une ascension de 2km à 10%. La course s est jouée dans le dernier tour. J’ai suivi quelques attaques dans la première partie du tour sans pouvoir creuser l’écart. À 2km de la dernière bosse, il y a eu une grosse chute devant moi. J ai dû m’arrêter. Je suis revenu sur le peloton mais ça m’a coûté beaucoup d’énergie juste avant la dernière bosse. Je passe au sommet avec quelques mètres de retard sur le premier groupe. Malheureusement mon groupe n’a pas bouché le trou dans la descente. C’est mon ancien coéquipier Caruso qui s’impose devant notre sprinter Nizzolo. Je termine 24ème.

Maintenant place à un peu de repos avant de repartir pour l’Italie dans une semaine.

Tour du Burgos étape 1-3

En cette période de pandémie l’UCI a mis en place un protocole pour lutter contre le Corona virus et éviter qu’un coureur tombe malade durant la course. Chaque coureur ou membre du staff doit être testé 6jours et 3jours avant chaque competition. Et pendant toute la durée de la course chaque équipe évolue dans une “bulle” pour éviter tous contact avec le publique. Le port du masque est obligatoire (sauf pendant la course). Ils contrôlent notre température 3x par jours…

La première étape a été très nerveuse. Il y avait beaucoup de vent et le final était technique. Il y a eu plusieurs chutes. J’avais l’impression d’être dans une course de junior. Le peloton n’était pas organisé comme d’habitude. Ce n’est pas étonnant après 5mois sans compétition. J’étais dans le peloton jusqu’à 15km de l’arrivée. J’ai lâché dans une bosse après avoir fait mon boulot pour l’équipe durant l’étape.

La deuxième étape était nettement plus calme. Nous avons rapidement retrouvé nos automatismes. Le profil était plat et la course s’est terminée au sprint. Nizzolo termine 7ème. Je termine dans le peloton.

La 3ème étape a été très dure. Il a fait presque 40 degrés. Après 80km de course il y a eu des bordures à cause d’un fort vent de côté. J’étais dans le 2ème groupe avec Mentjes le leader de l équipe et nous avons pu revenir sur le groupe de tête. On était plus que 60coureurs à l’avant. L’arrivée était au sommet d’une bosse de 8km à 9%. J ai aidé Mentjes au pied de la montée et après je suis monté à mon rythme. J’étais “rôti” 🙂

Demain l’étape est plate. J’espère que ce sera plus calme qu’ aujourd’hui.

Camp d’entraînement à Lucca

Comme vous le savez toutes les courses du printemps ont été annulées à cause du Corona virus. J’ai profité de cette période pour me ressourcer en famille et travailler les bases de l’entraînement. Même si cette situation incertaine n’était pas toujours facile à gérer ça fait du bien d’avoir une longue période à la maison sans course ni voyage.
Je viens de terminer un camp d’entraînement en Toscane avec l’équipe. L’objectif de ce camp était de retrouver le rythme de course. Nous avons fait plusieurs simulations de courses et des tests dans des cols. Je suis content de ma forme et prêt à renouer avec la compétition.
Le calendrier va être bien rempli pour cette 2ème partie de saison. Toutes les grandes courses ont été reprogrammées entre le mois d’août et octobre. Voici mon programme pour le mois d’août:
28.07-01.08 Tour du Burgos
02.08 circuito de Getxco
12. 08 Gran piemonte
15.08 tour de Lombardie
18.08 Giro dell’Emilia
22.08 Championnat Suisse à Martigny

Don pour Qhubeka suite à la soirée du Fan’s Club

Nous avons enfin bouclé les comptes de la soirée du Fan’s Club du 2 novembre 2019 et nous sommes heureux et fiers de vous annoncer le versement de CHF 12’600 en faveur de l’association Qhubeka (www.qhubeka.org). 63 enfants auront la chance de recevoir un vélo pour faciliter leur trajet jusqu’à l’école. MERCI à tous ceux qui ont participé à cette soirée.